Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly

Subscriber Log In

Email Address:    Password:    

Forgot your password?  Click Here

Home :: Archives :: Ad Rates / Tarifs Publicitaires :: Subscription / Abonnement :: Info :: Contact

Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly news
 

Edition Electronique

Vol. 8, No. 28
Du  Jan  21  au  Jan 27. 2015

Electronic Edition

Kòrdinasyon Desalin: Conférence de presse

 

Haitiliberte
Aux urnes, citoyens!
Par: Berthony Dupont

...

Dans un pays en convalescence, tel que Haïti, la moindre secousse ouvre des brèches qui seront difficiles à colmater. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir comment notre pays va-t-il trouver une voie de sortie alors que de multiples contradictions le gangrènent ?

La communauté internationale qui l’occupe depuis tantôt 12 ans, ne fait-elle par partie du dilemme qui l’engloutit, l’avilit davantage, le poussant même à tourner à vide en l’étourdissant à force de forfaitures. Ainsi donc, les déclarations fracassantes de Luis Almagro, secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA) à l’endroit des parlementaires sont très à propos : « il est impératif que les acteurs politiques haïtiens, notamment les parlementaires et ceux qui gouvernent le pays de façon provisoire, assument pleinement leurs responsabilités envers la nation. Les intérêts du peuple haïtien se doivent de primer sur les intérêts partisans. Tout doit être mis en œuvre afin que les élections présidentielles, législatives et locales se tiennent sans retard et dans un climat de calme » ; ajoutée à cette ordonnance, la réprimande du « Core Group » pour sa part exhortant les parlementaires à assumer leurs responsabilités.

Deux réactions allant dans le sens de la vérité; elles sont tellement correctes, qu’on doute de les accepter pour des propos véridiques, puisque bien souvent l’impérialisme fait le contraire de ce qu’il dit tout haut. Et il serait totalement erroné de croire que cette stratégie de déstabilisation du pays n’est pas parrainée par les forces obscures internationales.

Cette communauté internationale qui se présente toujours comme le détenteur du droit de décider de l’avenir de presque tous les pays et principal défenseur du peuple haïtien, n’est pas sincère dans prises de position dans la crise électorale. Vu que l’histoire récente que confrontent plusieurs pays abondant d’exemples illustrant l’utilisation machiavélique que les puissances exploiteuses font des problèmes nationaux pour susciter des scissions, entretenir la confusion et provoquer une instabilité nationale chronique !

Sur le point de sombrer dans le chaos, le désordre et l’incertitude, « Haïti ne peut plus se permettre de se laisser prendre en otage par des mesures dilatoires et autres artifices. L’heure est des plus grave parce que le temps de prendre une décision depuis longtemps a bel et bien échoué» a fait savoir l’OEA.

C’est face à cette montée des périls que le président provisoire Jocelerme Privert vient de prendre un simple acte qui apporte enfin une réponse qui pourrait en quelque sorte briser le cercle vicieux : Aux urnes, citoyens!

Cette détermination exprimée par le président provisoire ou de facto, qu’importe, semble exprimer la volonté de tout le peuple dans sa grande majorité. Privert ne veut pas faire marche arrière et c’est à cette fin qu’il a fait appel à la Nation, la convoquant dans ses comices. Ainsi se trouvent créées les conditions permettant la pleine réalisation des revendications dont était porteuse la grande mobilisation populaire anti Martelly qui avait empêché qu’il organisât sa mascarade de second tour le 22 janvier dernier.

Etre libre, c’est avoir le droit de faire ce qu’on doit faire et ne pas être obligé de faire ce qu’on ne doit pas faire. Pour si radicale qu’elle apparaisse, cette position de l’exécutif haïtien se veut profonde et va progressivement mais fermement gagner tous les milieux de la vie nationale. Ne va-t-il pas clarifier certaines positions ambigües particulièrement du Parlement surtout des forces externes qui supportent certains parlementaires dans leur marronnage ?

En attendant que le Parlement décide sur son sort, Jocelerme Privert va continuer à assumer la haute direction du pays. Aux urnes, citoyens! Ce ne doit pas être un slogan de circonstance. Dans ce cas, il doit s’agir de bien d’autre chose pour nous, à savoir créer l’ opportunité de retrouver le chemin de notre destin par nous-mêmes et pour nous-mêmes, le seul effort qui nous reste !

Sans nul doute, ce choc peut bien être capable de faire basculer l’édifice de la réaction et dévier les manœuvres du colonialisme qui postule toujours de « diviser pour régner ». Il peut nous dévoiler, plus tôt qu’on ne le pense, les vraies visages des forces impériales et de leurs alliés locaux dans cette crise de saper et de briser tout élan de stabilité dans le pays.

Aux urnes, citoyens !

Posted on:
Vol 10 # 2 Du 20 au 26 Juillet 2016

 
 

Home | Archives | Ads/Publicites | Contact Us

 

Copyright © 2009 Haiti Liberte. All rights reserved
Site Design and Hosted by:All in One Office, LLC