Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly

Subscriber Log In

Email Address:    Password:    

Forgot your password?  Click Here

Home :: Archives :: Ad Rates / Tarifs Publicitaires :: Subscription / Abonnement :: Info :: Contact

Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly
 

Edition Electronique

Vol. 8, No. 2
Du  Juil 23  au  Juil 29. 2014

Electronic Edition

Kòrdinasyon Desalin: Conférence de presse

 

Haitiliberte
Nouvelles manœuvres des mercenaires au pouvoir!
Par: Berthony Dupont

...

Il est difficile d’imaginer une situation plus révoltante que celle que sont en train d’offrir les mercenaires au pouvoir en Haiti, à la faveur de la coupe du monde de football qui se déroule actuellement au Brésil. Force est de constater que le mondial aussi bien que les élections-sélections en cours ont pas mal pour ne pas dire totalement désamorcé le vaste mouvement de mobilisation grandissant contre le régime de Martelly-Lamothe.

La politique anti-populaire et réactionnaire a toujours été dominée par des manœuvres souterraines. Ainsi, et comme on pouvait s’y attendre, pendant les jeux olympiques d’hiver en Russie cette année, les forces réactionnaires mondiales ont orchestré un coup d’état en Ukraine pour changer le régime. En Haïti, la donne est pareille, étant donné que les régimes dont la survie est étroitement liée à leur dépendance à l’égard des puissances internationales impérialistes ne manquent pas de saisir n’importe quelle aubaine pour mettre à exécution leur sale besogne.

Reconstituons donc les faits. En septembre de l’année dernière, l'assemblée des sénateurs avait entériné, après plusieurs semaines de tergiversations, le rapport de la commission recommandant la mise en accusation du président Martelly, de son Premier ministre Laurent Lamothe ainsi que son ministre de la Justice Jean Renel Sanon, accusés de « crime de haute trahison, de parjure » et de violation, après enquête sur les circonstances troubles entourant la mort du juge Jean Serge Joseph. Oh surprise ! Le jeudi 4 juillet dernier, l’Assemblée des députés après s’être entretenue sur ce dossier a rejeté avec 54 voix pour, 0 contre et 2 abstentions les propositions des sénateurs et celles également de leurs 13 collègues députés.

Pourquoi donc choisir ce moment précis pour un tel vote sans aucun débat réel au moment où la population est branchée devant son petit écran, savourant les matches de la coupe du monde ? Une chose est évidente. Tous les députés qui ont voté pour blanchir le gouvernement font parti du Bloc parlementaire pour la Stabilité et le Progrès; bloc qualifié par le peuple de Bloc parlementaire au Service de la Présidence, du Palais national ou Parlementaire Sous Payroll (PSP), tellement ils sont au service du pouvoir. Un jour l’histoire révélera combien l’exécutif a dû payer aux membres du PSP pour couvrir ses forfaits. Ce qui apparaît comme particulièrement grave, c’est le dessein sinistre poursuivi par les auteurs de cette tortueuse machination.

De toute façon, ces parlementaires ne sont pas les seuls responsables, vu qu’ils sont au Parlement appliquant les objectifs, les idéaux de leur parti politique. Le ver étant malheureusement dans le fruit, la démarche de ces députés, certes, est frappée du sceau de leur parti respectif. Voyez donc ! Pas un seul d’entre eux, particulièrement ceux de l’opposition, n’a dénoncé la déraison de leurs parlementaires face à un acte aussi crapuleux. Ils préfèrent tous rester muets, faire la sourde oreille tout en gardant à l’esprit la volonté de participer aux prochaines joutes électorales pour alimenter le corps législatif avec d’autres sous-hommes du même acabit qu’eux pour continuer à enfoncer davantage le pays dans l’indécence politique et économique qui l’enveloppe.

O ironie ! Comment ces partis politiques peuvent-ils réclamer de l’Exécutif des élections honnêtes et sincères alors qu’ils ne veulent même pas dénoncer haut et fort le rejet anticonstitutionnel et immoral, par le Bloc parlementaire pour la Stabilité et le Progrès, de la mise en accusation du président Martelly, de son Premier ministre Laurent Lamothe, de son ministre de la Justice Jean Renel Sanon, accusés de « crime de haute trahison, de parjure » ? Bloc notoirement connu pour être une créature stipendiée du pouvoir. De quelle honnêteté ces partis politiques peuvent-ils se prévaloir ? C’est précisément ce que recherche Washington ; aussi fait-il de ces partis ses alliés, ses complices.

Si la politique est l’affaire des partis politiques, alors pourquoi ne réagissent-ils point à aucune des multiples malversations du gouvernement ? La vérité est qu’ils ne disent rien sur les tractations et les manœuvres de ces mercenaires au pouvoir ; alors que pourtant il y a vraiment de quoi sonner le tocsin d’alarme. C’est dire que le gouvernement peut fonctionner impunément sans craindre aucune voix de l’opposition.

On ne peut que constater les liens malsains entre le comportement pervers des députés du PSP et l’attitude malhonnête de partis faisant preuve d’un opportunisme à tout crin. Les partis politiques siégeant au Parlement sont les vrais et réels coupables, puisque ce sont eux qui tolèrent et qui encouragent le brigandage des députés PSP. C’est donc, dans ce contexte qu’il faut replacer la soi-disant opération électorale en cours, puisque ces partis politiques qu’ils soient proches du gouvernement ou de l’opposition, ne vont pas faire mieux que de continuer à fournir à la Nation des fruits de mauvaise qualité, du fait qu’ils sont tous corrompus, pourris jusqu’à la moelle.

Ce n’est pas sans raison que leur seule préoccupation est de participer aux élections-sélections de Martelly et des puissances impérialistes pour continuer de polluer le pays. Ce sont ces même vendeurs de patrie à l’image du député de Ouanaminthe, Luckner NOËL, qui le 14 mai 2013 s’agenouillait aux pieds de Martelly ; sans omettre les platitudes d’un Abel Descollines, l’insouciance d’un Roumer et l’arrogance poussée des frères Lambert et tant d’autres..

Dans cette conjoncture alarmante qui, d’un moment à l’autre, pourrait déboucher sur de nouvelles manœuvres, le peuple qui continue à être les victimes de cette classe d’hommes, doit s’organiser en se mobilisant activement, car la lutte doit continuer pour que la page soit tournée à jamais ; d’autant que ce blanchiment de l’exécutif dans la mort du juge ne cessera pas de sitôt de faire couler de l’encre. La vérité éclatera tôt ou tard ! Et que justice soit rendue à qui elle est due !

Que la lutte du peuple continue afin que ses enfants ou les descendants de ses enfants ne soient plus des sans-patrie à la manière de nos frères et soeurs dominicains d’origine haïtienne ! L’histoire en tout temps est un redoutable instrument aux mains des peuples. Nul n’échappera à son jugement, ni à son verdict puisque la nuit longue de l’outrage finira quand même par se dissiper de sorte que les chaînes finiront par tomber et la vérité d’éclater!

Posted on:
Vol. 7 • No. 52 • Du 9 au 15 juillet 2014

 
 

Home | Archives | Ads/Publicites | Contact Us

 

Copyright © 2009 Haiti Liberte. All rights reserved
Site Design and Hosted by:All in One Office, LLC