Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly

Subscriber Log In

Email Address:    Password:    

Forgot your password?  Click Here

Home :: Archives :: Ad Rates / Tarifs Publicitaires :: Subscription / Abonnement :: Info :: Contact

Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly news
 

Edition Electronique

Vol. 8, No. 28
Du  Jan  21  au  Jan 27. 2015

Electronic Edition

Kòrdinasyon Desalin: Conférence de presse

 

Haitiliberte
Le vrai visage du pouvoir provisoire !
Par: Berthony Dupont

...

Nous assistons à la tragi-comédie la plus macabre de tous les temps dans l’histoire du pays. Le dernier acte de la pièce, soit l’augmentation des prix de carburant qu’on vient de nous infliger, est à la fois bouffon et tragique. Ce n’est pas sans raison qu’il fait suite à l’affaire des bulletins de vote confiés à Dubaï et une série d’autres décisions encore inconnues et de volte face. Les pompes et les fastes du régime provisoire, témoignent de son intrinsèque instabilité, du chantage, des menaces et de la provocation qu’il porte. Un régime provisoire venu en pompier, mais qui gouverne pour le profit des uns tout en entretenant la misère des autres, particulièrement la majorité souffrante.

En réalité, l’appareil politique haïtien en son entier est totalement pourri. La gabegie et le brouillard administratif règnent en haut lieu de l’Etat haïtien depuis la césure occasionnée par le coup d’état parricide de 1806, lequel permit aux ennemis de notre peuple de s’enraciner sur notre territoire. Ce crime a engendré et alimenté deux siècles d’agression, d’occupation, d’exploitation et de répression imposés par les hordes impérialistes qui ont pillé et saigné cruellement, à mort, le pays. Donc, depuis lors, des mercenaires de tout acabit se sont rués sur le pays pour affaiblir les forces patriotiques et consolider davantage les positions des forces fantoches dans la trahison des intérêts haïtiens. Ainsi, la politique appliquée par ces hommes de paille, de sac et de corde a été, coûte que coûte, d’empêcher à ce peuple de prendre conscience de son identité et d’affirmer sa personnalité. En un mot de le combattre !

Nul n’ignore que ces privilégiés de toujours, alliés des puissances étrangères et qui dirigent l’Etat depuis lors, ont toujours fait barrage à toute tentative de réformes qui ne risquent même pas de mettre fin à leurs outranciers avantages. Leur nature, leurs composantes et la profondeur de leurs racines réactionnaires sont autant d’éléments qui les aident à intensifier leurs méthodes les plus répressives. Voilà pourquoi, la barbarie des mesures prises par l’État haïtien dépasse toujours l’imagination vu qu’elles sont toujours à l’encontre des aspirations populaires. C’est à ce compte que le développement du pays est compromis par la politique de dilapidation des deniers publics pratiquée par cette classe d’hommes et de femmes perverse, fossoyeuse de la nation et inféodée à l’impérialisme international.

L’État haïtien n’a aucun état d’âme en ce qui concerne la vie du peuple haïtien. De ce fait, par sa position de classe, pour la clique de collabos au pouvoir, l’autre n’existe pas. Ainsi, donc, il ignore que dans sa grande majorité le peuple vit dans une misère atroce et une pauvreté abjecte.

Dans sa nature même, l’État haïtien n’a aucun souci national et patriotique pour mettre le pays sur les rails. Dans l’ensemble, tous les dirigeants, à l’exception d’une toute petite minorité, ont toujours mis en avant leurs propres intérêts. C’est un ensemble de mauvaise foi, de mépris et d’insouciance qui caractérisent cet État. Même dans le cas du choléra, aucun gouvernement du pays n’a pris de décision pour forcer les Nations-Unies à reconnaitre leur forfaiture. Il y a eu même des dirigeants haïtiens qui ont pris la défense des forces occupantes de la Minustah.

Nous ne pourrons pas facilement déjouer ce complot tramé par les éternels Conzé. Même quand le peuple en particulier s’essoufflerait à voter en masse un candidat à la présidence de son choix, les élections seront insuffisantes, puisqu’elles ne feront que changer les individus en poste tout en gardant le système tel quel. Cette prétendue volonté de changement exprimée par les promesses électorales n’est autre que manœuvre politique ayant pour but de cacher le mal qui nous ronge, le maquiller par d’interminables soi-disant réformes comme si un quelconque changement était à l’ordre du jour. Pas le moins du monde. L’attentisme électoral se rapporte à une surenchère masquant mal pourtant la réalité. Il ne parviendra jamais à résoudre, en aucune manière, la crise grave qui secoue le pays, sans changer complètement l’appareil politique pourri et corrompu.

Ainsi, il faut le dire et le redire. Il est vain de chercher à contourner l’incontournable. La classe politicienne qui dirige actuellement et celle qui viendra au pouvoir après les prochaines élections ne seront autres que les produits authentiques de cet État pourri, corrompu et anti-peuple. Ce système cynique, brutal qui nous est imposé, est plus apte au gaspillage et dans ses options et dans ses objectifs. Il est plus apte à se reposer sur l’élément de colonisation qui a toujours œuvré à maintenir le pays dans son état de délabrement continu. Le régime provisoire actuel, malgré certains actes corrects, ne parviendra pas à tenir tête aux tenants du statu quo. Il prendra la forme et l’idéal du contenant de domination dont il est issu.

Tel est le vrai visage de ce régime provisoire, et même de celui des autres à venir puisqu’ils continueront à patauger dans la corruption. Alors dans ces conditions, comment arriver à arrêter la dégradation accélérée du niveau de vie des masses ? C’est en ce sens qu’il nous faut comprendre la dernière décision malhonnête du pouvoir provisoire d’augmenter le prix du carburant.

Il est urgent et même indispensable, à ce compte, qu’une équipe progressiste, voire révolutionnaire, résolue à opérer des changements en profondeur dans tous les secteurs vitaux du pays, prenne le pouvoir pour changer de fond en comble la société haïtienne. La survie de notre nation dépend nettement et grandement d’une transformation sociétale radicale. Le peuple haïtien dans son entier, dont l’aspiration à un changement total capital et populaire ne fait plus de doute, l’a compris et le veut également. Notre devoir à nous, progressistes, militants révolutionnaires, c’est d’imprimer à la lutte du peuple une juste orientation politique susceptible de favoriser les conditions de sa victoire !

Posted on:
Vol 10 # 7 Du 24 au 30 Août 2016

 
 

Home | Archives | Ads/Publicites | Contact Us

 

Copyright © 2009 Haiti Liberte. All rights reserved
Site Design and Hosted by:All in One Office, LLC