Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly

Subscriber Log In

Email Address:    Password:    

Forgot your password?  Click Here

Home :: Archives :: Ad Rates / Tarifs Publicitaires :: Subscription / Abonnement :: Info :: Contact

Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly news
 

Edition Electronique

Vol. 8, No. 28
Du  Jan  21  au  Jan 27. 2015

Electronic Edition

Kòrdinasyon Desalin: Conférence de presse

 

Haitiliberte
Des apparences trompeuses !
Par: Berthony Dupont

...

Différents tableaux montrent aujourd’hui, en effet, que partout dans le monde les impérialistes et leurs valets se débattent dans leur agonie. Mais, ce n’est pas une apparence qui doit nous leurrer. Le capitalisme quoiqu’il fasse ne pourra jamais échapper à son destin puisque sa disparition est certaine.

Le rôle sinistre que continuent de jouer les Etats-Unis dans le monde s’est développé dans une autre direction. Ainsi, le vendredi 27 février dernier a eu lieu la seconde rencontre de dialogue entre les représentants cubains et Etats-uniens pour le rétablissement des relations diplomatiques entre ces deux pays, Cuba n’ayant toutefois pas cessé d’être la hantise des États-Unis. Attention ! Ne nous laissons pas prendre au piège des forces obscures. Rien ne nous étonne guère, quand nous voyons comment les Etats-Unis sont impatients de renouer les relations amicales avec Cuba, au moment même où ils complotent pour déstabiliser le Venezuela ! N’est-ce pas la preuve que le vautour impérial n’a jamais désarmé en terme de son ambition. Justement il ne fait qu’utiliser d’autres moyens pour combattre ses adversaires en prenant soin que leurs objectifs restent intacts : maintenir et soutenir les régimes corrompus et perpétuer la domination étrangère.

N’est-ce pas dans cette perspective qu’il faut comprendre la baisse substantielle du prix du carburant dans le monde spécialement aux Etats-Unis ; alors que les prix des produits de première nécessité ne changent pas pour autant ! Même, ils continuent de monter. La raison en est bien simple. Cette réduction n’est autre qu’une arme économique qu’utilisent les oligarchies internationales contre le Venezuela, les Etats-Unis à leur tête; et c’est ce qui explique qu’en Haiti également, le gouvernement de Martelly-Paul soumis à la puissance et à la volonté des grands patrons impériaux n’entend même pas réduire le prix de l’essence voire baisser le coût du transport en commun. Bref, ce n’est pas une raison économique qui détermine cette baisse, mais bien une raison politique.

A ce stade, l’unique mérite de Martelly est qu’il a la vertu canine d’exhiber sa fidélité à ses maitres. Il ne s’embarrasse d’aucun scrupule, ne craignant nullement de donner de lui l’image d’un homme qui ne trouve dans la trahison qu’un prétexte pour se complaire dans le plus délirant des discours. Le traitre ne perd pas de temps à monter des situations qu’il croit capables de mystifier l’opposition, telle sa prestation loufoque, vendredi dernier, sur la place St Anne. Malheureusement, personne de l’opposition n’a eu le mâle courage de lui rappeler son passé de putschiste au cours des deux derniers coups d’Etat. La conviction la plus profonde de ce fantoche de président, c’est qu’il est en train de faire quelque chose de bon pour le peuple et le pays. Le soutien qu’il reçoit de la part de Washington est là pour asseoir cette duperie d’avoir bien fait et le renforcer dans ses faux témoignages.

Martelly et Paul ont totalement confiance et espoir en leurs patrons. Voilà pourquoi, ils continuent de s’agiter et de créer l’espace propice à l’implantation de leurs protecteurs et au pillage de nos ressources. Ils sont désormais libres de continuer leur vile mission de nous humilier sans la moindre réaction de la classe politique. Au contraire, cette dernière se prépare sans vergogne à monter à bord de la machine électorale d’un homme qui devrait être sous les verrous après enquête judiciaire bien menée tout comme celle qui vient de dépouiller de sa fortune illégale et illicite le sénateur Félix Bautista de la République Dominicaine.

Un autre choc tout particulièrement vif est l’impasse économique dans laquelle le pays semble être en ce moment et dans laquelle il s’engouffre. Ainsi, on ne se faisait guère d’illusions la semaine dernière, lorsque Bill Clinton, Greg Smith, Président régional de Marriott International, Denis O'Brien, PDG de la compagnie de téléphonie mobile Digicel, l'Ambassadrice américaine en Haïti, Pamela Ann White, Laurent Lamothe, Michel Martelly, Evans Paul et leurs acolytes de la bourgeoisie patripoche se sont tous réunis le mardi 24 février 2015 pour inaugurer l’hôtel Marriott à Turgeau. Un nouvel eldorado des multinationales en Haiti. Et pourtant, que va tirer le peuple haïtien qui déjà souffre de la pauvreté et de la misère ? Que leur apporte cette entreprise ? Rien que quelques miettes. Le luxe de cet hôtel ne sera jamais à sa portée. Une chose est tout à fait claire. L’intention est de donner une façade pour la continuité de ce régime. Voilà pourquoi Martelly se félicite lui-même en avançant effrontément : « Les efforts déployés par mon administration, depuis bientôt 4 ans, commencent à porter fruits. Le choix d'implémenter cet Hôtel à Turgeau est un signe encourageant, qui participe de la volonté du gouvernement de donner un nouveau souffle et une nouvelle image de Port-au-Prince»

Qui donc, fort de l’expérience du système capitaliste, va vraiment accorder quelque crédit à ces propos de circonstance ? Dans ces conditions l’inertie de l’opposition ne devient que le garant de toutes les élucubrations de ce fameux vendeur de pays.

Seul le peuple grâce à sa mobilisation sous un leadership responsable et conséquent est capable désormais de mettre un terme à ces apparences et promesses trompeuses !

Posted on:
Vol. 8 • No. 34 • Du 4 au 10 Mars 2015

 
 

Home | Archives | Ads/Publicites | Contact Us

 

Copyright © 2009 Haiti Liberte. All rights reserved
Site Design and Hosted by:All in One Office, LLC