Haiti Liberte: Hebdomadaire Haitien / Haitian weekly

Subscriber Log In

Email Address:    Password:    

Forgot your password?  Click Here

Home :: Archives :: Ad Rates / Tarifs Publicitaires :: Subscription / Abonnement :: Info :: Contact

Subscriber Log In

Email Address:    Password:    

Forgot your password?  Click Here

Home :: Archives :: Ad Rates / Tarifs Publicitaires :: Subscription / Abonnement :: Info :: Contact

ARCHIVE DE GRANDS TITRES

Haiti-Liberte

 

Edition Electronique

Vol. 8, No. 3
Du  Juil 30  au  Aug 5. 2014

Electronic Edition

Kòrdinasyon Desalin: Conférence de presse

 

 Vol. 6 • No. 29 • Du 30 Janvier au 5 Février 2013

   

Pétion-Ville: Chasse aux étalagistes

Par J. Fatal Piard...
Déjà à l’aube du lundi 28 janvier, grande et indigeste a été la désagréable surprise des étalagistes de Pétion-Ville. A première vue, la circulation piétonne et automobile affichait une fluidité contraire à l’ordinaire. Mais, c’était aux pauvres étalagistes de payer lourdement les frais du manque de planification patenté de ces nouvelles autorités municipales.

Ces agents intérimaires de l’exécutif forts de cette impunité patente pour laquelle ils ont largement œuvré, se croient tout autorisés. Ceci c’est pour vous dire que rien ne saurait justifier de telles injustices. Une soixantaine d’agents déterminés à rendre la vie dure à ces étalagistes ont investi toutes les rues de Pétion-Ville.

Il convient de mentionner que plusieurs raisons justifient cette situation pour le moins insoutenable pour les usagers de la voie publique de cette ville. Point n’est besoin de parler des violences inouïes et des exactions dont ont été victimes les étalagistes. Les tréteaux jetés au feu allumés soit à l’emplacement de l’ancien cimetière soit à l’emplacement de l’ancien marché de Chada brulaient dans des flemmes vives.

A chaque carrefour s’attroupaient les marchands et marchandes qui constataient impuissant/es l’ampleur des dégâts et qui n’osaient exprimer tout haut leur désarroi. Aux abords du tribunal nous avons pu nous entretenir ave l’une des mairesses Madame Kerma Duval. Elle s’est réjouie de pouvoir entreprendre des initiatives lui permettant de redorer le blason de cette ville qu’elle a l’honneur de diriger.

La mairesse  ne pouvait qu’exprimer sa ferme détermination à redorer le blason de Pétion-Ville. Elle nous a appris que la mairie a bien pris le soin de mener toute une campagne de sensibilisation. Outre les spots diffusés à partir des voitures, elle soutient avoir dépêché des agents pour leur faire savoir que nous ne saurions tolérer que les étalagistes se permettent le luxe de créer ainsi autant d’anarchie. « Alors, personne ne saurait insinuer qu’ils n’étaient pas au courant de cette action de déguerpissement. D’autres espaces ont été aménagés à leur intention. Parmi eux on retrouve le marché la Coupe, au carrefour Telele, à Bois Moquette. Définitivement il faut que notre ville retrouve son visage d’antan. La rue doit être réservée aux voitures, les trottoirs aux piétons et le marché aux marchands/es », a conclu la mairesse Duval. Madame Duval ne va faire croire à personne qu’elle est en train de réinventer la roue. Ce slogan qui date de 2006 était quotidiennement sur les lèvres de Madame Claire Lydie Parent ancienne mairesse de Pétion-Ville. Au cas où les nouveaux responsables de la municipalité se retrouvent dans l’obligation de mener les mêmes actions sept années après est la preuve qu’elles n’ont pas donné de résultat. « Pour mener les opérations de déguerpissement des étalagistes une solide équipe de 60 brigadiers a été mobilisée. Des unités de la Police Nationale sont venues appuyer les éléments de la Brigade d’Intervention des Rues (BIR) », nous a confié l’ingénieur Mathieu qui réprimandait les motocyclistes stationnés à l’entrée de Morne Hercules. Cette mesure quoique vue d’un bon œil par plus d’un porte bien évidemment de graves préjudices à ces étalagistes qui s’y attendaient le moins. Le coté ambivalent d’une telle initiative est qu’elle a reçu la plus entière approbation des usagers de la voie publique. L’on est unanime à reconnaitre que depuis tantôt trois années Pétion-Ville est devenue impraticable. « Selon moi, sans pour autant avaliser les exactions dont sont victimes les étalagistes, cette initiative est louable. La situation d’encombrement qui prévalait dans toutes les rues de Pétion-Ville a causé bien des fois des heurts inutiles qui ont souvent débouché sur des bagarres, des prises de gueule ou des arrestations ».

C’est ce qu’a fait savoir Bruno qui tout récemment a été mis aux arrêts par suite d’une altercation avec un inspecteur de police. Bruno expliquait que passant dans les parages de l’église Saint Jean Bosco, il avait été bousculé par un étalagiste. Ayant perdu son équilibre il est allé se cogner contre un inspecteur de police en civil qui l’avait traité d’escamoteur qui voulait subtiliser son portefeuille.

Des échanges de propos et des insultes qui s’en sont suivis il en était résulté   l’arrestation pour quelques heures de Bruno. Relocaliser ces marchandes est une chose. Leur permettre de trouver une place leur permettant de revendre leur pitance dans le respect de leur dignité est une autre paire de manche. Certains plus sceptiques n’ont reconnu dans cette initiative qu’un feu de paille. Passée l’euphorie du carnaval, Pétion-Ville va redevenir comme avant, c’est-à-dire encombrée et invivable.

Toujours dans la Commune de Pétion-Ville, la route en très mauvais état menant à Gérardeau par Diègue a été bloquée tôt dans la matinée du mardi 29 janvier pour la 3ème fois consécutive. Les riverains de ce quartier réclamaient à raison la réparation du tronçon menant de Dupont à Diègue, Kota, Madyowo, Doko, Métivier Duval et Greffin.

Ces travaux débutés sous l’administration de Madame Lydie Parent ont été interrompus avec l’arrivée de ces agents intérimaires. Selon l’un des protestataires, ils en ont assez des volutes de poussières grises qui les incommodent à longueur de journée et  qui provoque une grippe suivie de fièvre. Mais au cours de la journée la route a été réouverte à la circulation.
 

 
 
Vol. 6 • No. 29 • Du 30 Janvier au 5 Février 2013
 

Home | Archives | Ads/Publicites | Contact Us

 

Copyright © 2009 Haiti Liberte. All rights reserved
Site Design and Hosted by:All in One Office, LLC

 
 
comments powered by Disqus