Home  |  About Us  |  Topics  |  Contact Us
Haiti Liberte Logo
  JUSTICE . VERITE . INDEPENDANCE
 
Faire un Don
pict
 
Haiti Liberte
 Member Log in
Email Address

Password:


...
 
Edition Electronique
Vol. 10 • No. 26 •
Du 4 Jan  au  10 Jan 2017
Electronic Edition
pict 
Notre Editorial
 
English Wikileaks Wikileaks en français Wikileaks
 
 
 
Vol. 4 No. 29 • Du 2 février au 8 févri 2011
La voie du déshonneur, de la honte et de l’échec!
Berthony Dupont

 
 
EDITORIAL
Que se passe t-il réellement en Haiti ? Toutes sortes d’interprétations ont été avancées pour essayer d’expliquer l’inexplicable. Certains ont même parlé d’une apparente normalisation des choses alors que tout le monde reste dans un attentisme ondoyant. Une observation récente illustre le malaise dans lequel se débat le pays : les retombées de la visite d’Hillary Clinton à propos de la dernière mascarade électorale. En effet, ou bien on ne parle que des résultats d’un Conseil Electoral qui ne mérite aucun respect voire qu’il pourrait jouir crédibilité, ou bien on se perd à se demander ce qui arrivera le 7 février. Même Préval à un certain moment ignorait son itinéraire pour les prochains mois, sauf qu’il attendait les décisions de la Communauté Internationale à son égard. C’est cette situation que vit Haiti aujourd’hui qui prouve que les destinées de la Nation ne sont plus entre les mains des fi ls du pays mais bien soumises aux caprices des administrations étrangères.<p> Au palmarès des fausses élections, sont venus s’ajouter d’autres indices d’inquiétude. Comment peut-on accepter comme normal qu’un ministre d’un pays étranger vienne et convoque à la résidence de son ambassadeur des chefs d’Etat potentiels d’un autre pays souverain ? Voilà qu’à la fi le indienne, comme des moutons de Panurge, ils s’y sont rendus, l’allure fi ère, pour rencontrer leur patron. Tel est le profi l de ces tristes personnages que la Communauté Internationale veut imposer au poste clef de responsable de la première Magistrature de l’Etat haïtien pour être de simples exécutants d’une stratégie conçue, élaborée et mise au point par les forces occupantes. En réalité, c’est seulement après l’arrivée de Clinton au Palais National que Préval a pu se rendre compte qu’il était autorisé à rester au pouvoir effectivement jusqu’au mois de mai et il lui a alors été rappelé que c’était seulement à la condition qu’il fasse preuve de docilité.<p> Cette dégénérescence du caractère, a t-elle également atteint le peuple en général ? Car jusqu'à présent c’est seulement une poignée de gens qui arrive à gagner les rues pour demander l’annulation des électionssélections de la Communauté internationale. Est-ce l’inexorable détérioration des conditions de vie de l’écrasante majorité des masses populaires haïtiennes et le traumatisme de la catastrophe du 12 janvier, qui ont conduit le peuple haïtien à accepter n’importe quoi, de n’importe qui? De là à nous poser cette question à savoir : qui dirige Haiti maintenant ?<p> Or que propose t-on aujourd’hui de nouveau au peuple haïtien, ce peuple qui a mené une lutte héroïque et dont les sacrifi ces ont été à la mesure de ses longues traditions anticolonialistes ? Quelle sorte d’issue lui suggère t-on après avoir subi une guerre de déstabilisations sans répit, menée par la plus puissante machine de guerre moderne de l’histoire ? Quelle sorte de paix nous offre t-on avec le retour de Duvalier maquillé d’un simulacre de justice qui n’aura jamais lieu à l’instar de l’assassin patenté Louis Jodel Chamblain du FRAPH circulant librement après le massacre de tant d’innocents?<p> L’étrange anachronisme de la situation tient du fait que cette pagaille électorale met à nu cette sorte de remontée du colonialisme et de l’obscurantisme que connaît aujourd’hui le pays. On n’en est pas surpris et on en veut pour preuve cette odieuse mascarade électorale présidentielle orchestrée par les pays impérialistes, notamment les États-Unis, la France et le Canada rejoints par le sous-impérialisme brésilien. A l’heure actuelle, ils s’érigent comme seuls protagonistes capables de remédier à la situation d’Haiti. Mais leurs procédés ne constituent guère une solution à la crise qui secoue l’ensemble de la société haïtienne qui a tout l’air d’un navire en perdition.<p> L’avenir du régime à venir est menacé à terme car elle sera fondamentalement incapable de prendre en charge la barque nationale, bien que les objectifs du plan américain soient parfaitement clairs et forts. A ce compte, les secteurs encore lucides du peuple doivent bien se structurer, bien s’organiser afi n d’empêcher la réalisation de ce troublant scénario entourant la perfi de manoeuvre électorale, pour que le navire ne sombre ou ne se disloque. N’allons surtout pas nous laisser amuser ou dorloter par cette question de remise de passeport à Aristide !<p> L’heure est à la mobilisation totale, capitale, pour s’affranchir de l’emprise des puissances colonialistes et impérialistes !
 
 
 
comments powered by Disqus
 
 
Home Page  |  Archives  Ad Rates / Tarifs Publicitaires  |  Subscription / Abonnement  |  Info  |  Contact
 
Copyright © 2009 Haiti Liberte. All rights reserved
Site Design and Hosted by: All in One Office, LLC