Home  |  About Us  |  Topics  |  Contact Us
Haiti Liberte Logo
  JUSTICE . VERITE . INDEPENDANCE
 
Faire un Don
pict
 
Haiti Liberte
 Member Log in
Email Address

Password:


...
 
Edition Electronique
Vol. 10 • No. 26 •
Du 4 Jan  au  10 Jan 2017
Electronic Edition
pict 
Notre Editorial
 
English Wikileaks Wikileaks en français Wikileaks
 
 
 
Vol. 4 No. 26 • Du 12 au 18 janvier 2011
Le choix de Washington:
l’emprise américaine s’accélère!
Berthony Dupont

 
 
EDITORIAL
Comble d’ironie, nul ne s’attendait à ce coup de théâtre sinon ce coup de poignard du porte-parole de l’empire qu’est l’OEA.<p> Ce coup des pays impérialistes à leur valet Préval ne mériterait pas qu’on s’y arrête, d’autant que c’est le véritable instigateur du complot électoral, le cerveau de l’opération qui s’est retournée tout simplement contre son complice, l’exécutant de la sale besogne qui précipite son élimination. Il faut le dire, certes, c’est un véritable coup d’Etat, étalé dans le temps mais réduit dans l’espace car tout cela fait partie du jeu cynique, des méthodes et des procédés de ces puissances tutrices.<p> Aujourd’hui elles veulent se débarrasser de Préval, l’exemple le plus achevé de la trahison et de la servilité, après l’avoir utilisé tout le temps de son mandat. Elles viennent de l’humilier publiquement, pour lui avoir signifi é par ce rapport qu’elles n’ont plus besoin de ses services et même de celui de son subalterne, le pantin Jude Célestin pour continuer la vile mission.<p> Pourtant Préval croyait avoir bien fait en appelant son complice pour venir l’aider à installer son successeur, comptant sur sa fi délité à ses maîtres; mais la réalité est tout autre pour la Communauté Internationale, vu qu’elle a tant de valets attendant d’être employés.<p> Préval en revanche, se sentant humilié, s’est empressé de rencontrer la presse haïtienne pour expliquer que c’est bien lui qui avait invité l’OEA. Alors, pourquoi cette fuite en avant de sa part alors que le rapport de l’OEA n’avait pas été encore acheminé à son bureau ? « Le Premier ministre et moi n’avons pas encore reçu de rapport de la mission de l’OEA. Oui, on peut qualifi er de rumeur et de trac ce qui circule », a dit Préval. Et d’ajouter : « Ce qui sera offi ciel, c’est le rapport que je recevrai. Ce n’est pas à moi d’accepter ou pas les résultats du rapport de la Mission de vérifi cation de l’OEA ». Malgré toutes ces déconvenues, l’homme ne démissionnera pas, au contraire il veut s’accrocher au pouvoir jusqu’au mois de mai.<p> Ni les membres du Conseil électoral Provisoire ne démissionneront non plus, malgré que les agents ou experts de l’OEA les ont démystifi és. A l’évidence, il s’agit là d’un acte politique réfl échi de la part de l’OEA.<p> Ainsi le tandem fantoche Manigat-Martelly, correspond aux deux nouveaux pions des pays impérialistes, étant donné qu’Edmond Mulet s’était lui-même vanté de les avoir appelés pour leur demander de surseoir à leurs manigances, car ils étaient les deux candidats en tête de la mascarade du 28 novembre 2010. Comment le chef civil de la Minustah avait pu t-il le savoir si ce n’était pas une affaire bien fi celée, programmée et planifi ée à l’avance ? De plus, ce n’est pas par hasard ni sans raison que le soir du 7 décembre, juste après les résultats, l’ambassade américaine avait, dans un communiqué, manifesté sa non-approbation du verdict du Conseil Electoral de Préval.<p> A ce stade, une question majeure se pose. Allons nous accepter d’avaler cette pilule amère à savoir cette mascarade électorale ? D’autres facteurs sont maintenant en lice, en particulier, et surtout, le spectacle bouffon auquel nous prépare la Communauté Internationale soit l’arrivée d’un Michel Martelly à la tête de la Nation haïtienne. Ce n’est pas du fait qu’un Jude Célestin ou qu’une Mirlande Manigat soient meilleurs, loin de là, et ce n’est pas là que le bât blesse. Là n’est pas le problème. Ces deux individus ne sont sans doute pas meilleurs mais l’éventualité d’un Michel Martelly au timon de l’Etat va être un coup de massue au prestige même de la société haïtienne. Martelly c’est l’inacceptable, la décadence totale, absolue, vu qu’il est à mille lieues d’être un modèle voire un symbole pour la jeunesse haïtienne.<p> Le fait que la Communauté internationale veuille nous imposer un Wyclef ou un Sweet Micky pour dirigeant, c’est une autre façon d’enfoncer davantage l’Etat dans le trou de la servilité à travers des dirigeants marionnettes qui savent toujours comment plier l’échine et dire : « oui patron, ou yes sir ».<p> Nous ne saurions continuer à glisser sur cette pente, ni oublier que si Haïti est à cette croisée des chemins, la Communauté Internationale en l’occurrence, la France, le Canada, le Brésil et les Etats Unis en sont les premiers responsables car en complicité avec la bourgeoisie locale ils ont miné et violé notre souveraineté jusqu’à faire en sorte que pourrissent toutes les structures de l’Etat.<p> Le fait par Washington de cautionner l’exclusion des masses haïtiennes lors du processus électoral, c’était une façon claire et nette d’assurer l’emprise de l’empire sur l’échiquier politique, afi n de continuer sa domination coloniale et par-dessus le marché continuer à piller les richesses du pays. Cela signifi e concrètement que les forces progressistes et patriotiques haïtiennes doivent se mobiliser pour que la défense de la nation contre les forces occupantes et coloniales devienne un facteur d’unité. Cette revendication devient à l’heure actuelle impérieuse ! Elle et elle seule peut nous éviter une descente aux enfers avec des charlatans et non pas des dirigeants. Il faut agir vite. Demain, il sera peut être trop tard !
 
 
 
comments powered by Disqus
 
 
Home Page  |  Archives  Ad Rates / Tarifs Publicitaires  |  Subscription / Abonnement  |  Info  |  Contact
 
Copyright © 2009 Haiti Liberte. All rights reserved
Site Design and Hosted by: All in One Office, LLC